Sélectionner une page
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis le 29 juin dernier et jusqu’à mercredi, se tient à Nantes, la première exposition dédiée aux océans : Mer XXL. L’objectif de cet événement est de mieux connaître les richesses que possèdent les océans et vise à sensibiliser le public sur les déchets marins.

L’événement organisé entre autres par Ouest France, est l’occasion de rassembler grands organismes, skippers mais également startups et grands groupes. De plus, Mer XXL compte parmi ses principaux partenaires, la Chambre de Commerce et d’Industrie. La CCI d’Ille-et-Vilaine, a depuis le mois de novembre 2018, élaboré un projet : la Breizh Cop

Le but de cette Breizh Cop ? Accélérer entre autres, le processus des transitions climatiques et écologiques en Bretagne et faire face à l’urgence climatique et environnementale. Parmi ses champs d’action majeurs : la mer, la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que les déchets.

 

Des chiffres alarmants

Ces évènements et projets mis en place mettent donc l’accent sur le phénomène de pollution, dû aux déchets plastiques, qui connaît une croissance exponentielle.

Déchets plage

En effet, un récent rapport du World Wildlife Fund estime que chaque année, 8 millions de tonnes de déchets, non valorisés et inexploités, finissent dans les océans. A ce rythme, les déchets plastiques seront plus nombreux que les poissons d’ici 30 ans. Mais cette situation critique est également observable dans le milieu terrestre, où les déchets plastiques ne cessent de nous envahir. 

Du côté des pouvoirs publics, le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, présenté par Brune Poirson, secrétaire d’État à la transition écologique est un nouvel enjeu. Parmi les objectifs à atteindre : 100% du plastique recyclé en 2025. Mais le chemin est encore long. En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes. 

Selon Citeo,

%

des emballages en plastique sont recyclés en France.

Près de 50% des déchets connaissent une valorisation et produisent de l’énergie. Le reste est quant à lui, mis en décharge. Par ailleurs, le gouvernement souhaite aller encore plus loin en instaurant un système de consigne pour le recyclage des emballages pour boissons.

A plus grande échelle, la France est une mauvaise élève. En effet, à côté de ses voisins européens, celle-ci se place dans les dernières en termes de recyclage des emballages en plastique. Cependant, pour faire face à ces conséquences dévastatrices, de nombreux projets sont mis en place. La Toulouse Cleanup, créée en 2016 en est un excellent exemple. Cette machine à aspirer les déchets a pour but de dépolluer la Garonne. En effet, les déchets plastiques contenus dans les fleuves contribuent en grande partie à la pollution des océans.

Enfin, notre solution Heywaste s’inscrit elle aussi dans un schéma d’économie circulaire. En mesurant les taux de remplissage des contenants à déchets, celle-ci permet une meilleure gestion des flux de déchets.