Sélectionner une page
  •  
  •  
  •  

Selon l’article L.541-1-1 du Code de l’environnement, la collecte se définit comme « toute opération de ramassage des déchets en vue de leur transport vers une installation de traitement des déchets ». On peut constater qu’il existe une multitude de déchet avec chacun son mode de collecte. Le monde étant actuellement en marche de l’économie circulaire, les modes de collecte des déchets se multiplient. Découvrons ensemble ces différentes typologies de collecte adaptées à chaque situation !

Collecte en porte à porte

Le type de collecte que l’on connait tous, c’est le porte à porte. Lors d’un circuit de collecte prédéfini, le service d’enlèvement ramasse les déchets triés et déposés dans des contenants spécifiques. Ces contenants sont affectés à un ou plusieurs producteurs de déchets et disposés à proximité de leur domicile.

Collecte souterraine pneumatique

La collecte souterraine pneumatique est le système d’aspiration par la terre des déchets à l’aide de tuyaux souterrains à partir de bornes placées sur la chaussée ou dans les immeubles (conçu pour les déchets ménagers et ceux issus du tri).

Collecte en points d’apport volontaire ou en points de regroupement

Lors de la collecte en PAV (point d’apport volontaire), les déchets sont déposés dans des conteneurs spécifiques installés en différents points fixes sur la zone de collecte. Ces contenants sont accessibles à l’ensemble de la population.

Il existe deux types de PAV :

  • les conteneurs aériens, posés sur le sol
  • les colonnes enterrées et semi-enterrées (elles permettent une bonne intégration paysagère et une meilleure régulation thermique des déchets)

Le regroupement est un mode d’organisation de la collecte dans lequel le contenant est attribué à un groupe d’usagers identifiables. Ces contenants sont en général des bacs d’un volume important.

Déchetterie fluviale

La déchetterie fluviale est un système qui permet de minimiser l’impact écologique des transports routiers nécessaires pour traiter les déchets. Ce type de collecte a plusieurs avantages : il permet de faciliter l’accès à des habitants à une déchetterie plus proche de chez eux, de contribuer à la réduction des trajets en voiture vers les centres de tri et de décongestionner la circulation des véhicules de collecte de déchet dans les centres villes. Nous avons pu apercevoir ces nouveaux types de déchetterie à Paris lors de l’expérimentation de “Tri en Seine” ou à Lyon avec le “River’tri”.

Collecte multiflux

Effectuée en porte à porte, la collecte multiflux permet de différencier trois flux de déchet par l’intermédiaire de 3 couleurs de sacs et de les collecter en une seule fois dans des bacs hermétiques mis à disposition par la collectivité.

Collecte des biodéchets

Ce système de collecte consiste à demander aux habitants d’une collectivité de trier leurs déchets alimentaires dans une poubelle dédiée ou dans un bioseau. La collectivité organise donc une tournée de ramassage des déchets alimentaires, avec des camions bennes qui ne collectent que ces biodéchets. Cette collecte peut prendre plusieurs formes : bacs individuels ou bornes collectives.

Collecte des encombrants

Si un usager ne peut pas se rendre à la déchetterie, il est possible de demander un rendez-vous de collecte d’encombrants en porte à porte. Les déchets provenant de l’activité domestique des ménages qui ne peuvent pas être pris en compte par la collecte habituelle des ordures ménagères en raison de leur volume ou de leur poids, nécessitent un mode de gestion particulier. La collecte des encombrants est donc très utile lorsque l’on souhaite se décharger d’objet volumineux tel que des matelas, des appareils de gros électroménagers, du mobilier…

Collecte des DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques)

Les équipements électriques et électroniques contiennent souvent des substances ou composants dangereux pour l’environnement mais ils présentent également un fort potentiel de recyclage des matériaux qui les composent (métaux rares, verre, plastique…). Ils ont donc besoin de ramassage et d’un traitement spécifique.

Pour les particuliers, il existe plusieurs solutions pour se débarrasser de ces déchets : si cela concerne un achat, votre distributeur a l’obligation de vous reprendre votre ancien appareil dans le cadre du un pour un (un appareil repris pour un appareil acheté), si votre appareil peut être encore utilisé, vous pouvez prendre contact avec une association de votre secteur qui peut être intéressée, dans un autre cas alors portez-le à votre déchetterie ou aux encombrants.

Points de collecte pour les déchets dangereux

Les déchets dangereux : solvants, batteries, peintures, produits d’entretien, soude, engrais, radiographies, nécessitent un traitement de recyclage spécifique. Les déchets polluants voire toxique peuvent représenter un risque important pour la santé ou l’environnement. Certains sont hautement inflammable, explosif, nocif, irritant, corrosif… C’est en raison de leur toxicité que ces déchets nécessitent un traitement adapté, en accord avec la réglementation en vigueur. Ces produits sont facilement reconnaissables grâce à des pictogrammes et sont à rapporter à la déchetterie ou dans des points prévus à cet effet.